Comment faire la transition d’une éducatrice à l’autre pour le parent ? (Lettre d’une éducatrice à un parent)

FacebookTwitterLinkedInPartager
Print Friendly

Par Sylvie Garceau, enseignante TÉE

Objet: Bâtir un lien de confiance entre l’éducatrice et le parent.

Bonjour à toi cher parent et partenaire,

Au cours des derniers jours, j’ai appris que ton enfant aura bientôt une nouvelle éducatrice.  Rassure-toi, toute notre équipe a le désir d’établir un partenariat avec les familles dans le but de favoriser le bien-être de tous.  Elle t’accueillera à bras ouverts, j’en suis certaine.  Afin d’assurer une continuité de nos services et de conserver la cohérence dans nos interventions, j’ai déjà parlé de ton enfant à sa future éducatrice.  Je lui ai raconté l’histoire de son développement (ce que j’en connaissais), je lui ai aussi partagé ses goûts et ses intérêts.  Ces informations l’aideront à établir un meilleur contact avec lui.  Elle s’intéresse beaucoup à ton enfant, tu sais !  D’ailleurs, ils se sont rencontrés à quelques reprises dans le service de garde (je l’ai invitée à passer des petits moments avec nous) et je crois qu’un lien commence à s’établir peu à peu.  Bien entendu, tu es la meilleure personne pour parler de ton enfant à sa nouvelle éducatrice.  En ce sens, lorsque tu auras un peu de temps, je t’invite à venir me voir; je pourrai te la présenter.  Tu verras, elle est très gentille et disponible.  Ainsi, un premier contact sera fait et vous pourrez fixer de nouvelles rencontres afin de poursuivre ces échanges concernant les habitudes, le rythme, les craintes, les goûts, les talents, les défis ou les insécurités de ton enfant.  À ce moment, il sera aussi possible de communiquer vos attentes et de voir au fonctionnement quotidien avec l’éducatrice.  Finalement, vous pourrez organiser une rencontre en la présence de l’enfant afin qu’il observe la collaboration et qu’il découvre l’importance que vous accordez à cette transition.

Comme nous désirons offrir une transition le plus en douceur possible, voici quelques pistes auxquelles tu pourras réfléchir afin de faciliter le passage de ce moment.

Je t’invite à démontrer de l’ouverture d’esprit et éviter les comparaisons, les jugements et les préjugés qui pourraient nuire à une bonne communication.  Tu sais, nous sommes une belle équipe de professionnelles compétentes et soucieuses de nos rôles liés à la profession d’éducatrice.  Bien entendu, nous avons aussi des personnalités différentes, mais à la fois complémentaire.  À notre façon, nous ajoutons notre couleur (teintée de nos expériences et de nos passions) à notre quotidien avec les enfants… et parfois même un brin de folie.  Alors, même si tu observes des différences de part et d’autre, de grâce n’en parle pas en présence de ton enfant.  S’il y a quoi que ce soit, va la voir directement.  Elle accueillera tes questionnements et commentaires avec plaisir.  La communication est un élément clé de la réussite de cette transition.  Sache que les enfants développent des liens significatifs avec l’adulte et ce lien est solidifié par la confiance du parent envers l’éducatrice.  À cet effet, tu peux déjà te rendre à son local à l’accueil ou au départ, simplement pour lui faire un petit coucou et un bonjour.  Ton enfant sera rassuré de votre lien.

Je te suggère aussi de parler avec ton enfant  des points communs qu’il a avec sa nouvelle éducatrice (goûts, jeux, intérêts, activités).  Il est plus facile de créer un lien avec une personne si on y reconnaît déjà des ressemblances.  Tu peux aussi le rassurer en lui disant par exemple:

«Lorsque j’ai vu ta nouvelle éducatrice, j’ai remarqué qu’elle avait une voix douce comme maman.»

«Elle a les cheveux noirs comme  l’éducatrice de ton groupe précédent.»

«Tu sais, elle m’a dit qu’elle avait des bras pour t’accueillir, des oreilles pour t’écouter et un cœur dans lequel, il y a déjà une place spéciale pour toi.»

Il est pertinent aussi de l’encourager en lui disant que tu crois qu’il aimera sa nouvelle éducatrice.  Le but de la démarche est de le rassurer et de le réconforter à travers cette transition.  Je t’assure qu’un parent confiant dégage un sentiment de sécurité pour l’enfant.

Finalement, je crois que le fait de discuter avec ton enfant, d’être en «mode écoute», d’accueillir ses émotions  et de l’encourager à les exprimer simplifiera les choses.  Notamment, il est possible de lui poser quelques questions (selon son âge et sa capacité de répondre à la question):

Que penses-tu de ta nouvelle éducatrice ?

As-tu hâte d’être avec elle ? Pourquoi ?

À ce moment, il est important d’accueillir ses peurs (c’est normal d’en avoir), ses craintes, ses joies et de réduire au maximum son anxiété.  Sache que cette période d’adaptation peut prendre quelques jours voire quelques semaines.  Bien entendu, nous ferons cette transition progressivement afin de lui permettre une période d’adaptation plus facile.  Je te laisse la photo de sa nouvelle éducatrice, tu pourras l’inclure dans ton calendrier à la maison pour indiquer les journées en sa présence.

Après cette belle année passée avec ton enfant, je sais que tu es un parent bienveillant qui accompagnera ton enfant afin de lui donner une réponse personnalisée qui répondra à ses besoins.  Tu le connais bien et tu sais ce qui le rassure.  Pour ma part, je passerais le flambeau à la prochaine éducatrice et je le fais avec confiance.  Je sais qu’elle est disponible, à l’écoute et surtout qu’elle a très hâte de mieux vous connaître,  et de collaborer avec toi à l’éducation de ton petit trésor.

N’oublie pas de venir me faire un petit coucou lorsque tu le pourras.  Il me fera plaisir de vous entendre me raconter vos nouvelles  aventures.

Sylvie

(Éducatrice de ton enfant)

Ce texte est inspiré des 5 principes de l’approche centrée sur la famille (Keyser, 2006)

  1. Reconnaître les connaissances et l’expertise de l’autre;
  2. Favoriser une communication bidirectionnelle;
  3. Partager le pouvoir et les prises de décision;
  4. Reconnaître et respecter la diversité;
  5. Créer des réseaux naturels de soutien.