Des idées avec presque rien !

FacebookTwitterLinkedInPartager
Print Friendly

Des idées avec presque rien !
Des objets de maison qui développent la créativité de l’enfant

 

Solange se questionne sur la pertinence des apprentissages avec des objets usuels. Elle se demande si elle doit laisser l’enfant expérimenter un objet sans valeur éducative pour l’adulte et si oui, comment peut-elle amener l’enfant à faire des découvertes avec un simple rouleau de papier de toilette ? De plus, elle voit mal comment elle peut assurer la sécurité dans son groupe avec ce type matériel.

Quoi de plus intéressant pour l’enfant de découvrir et d’expérimenter un objet qui n’est pas un jouet et de le rendre stimulant en le manipulant. Qui n’a pas observé un enfant jouer avec du papier d’emballage, des rubans et des choux dans un dépouillement d’arbre de Noël.

L’adulte trouve parfois étrange de voir un enfant s’amuser avec si peu. L’utilisation du matériel usuel permet de multiples apprentissages et ce pour tous les âges. Les raisons sont simples : le matériel que l’enfant retrouve dans son quotidien ne lui impose pas de modèle de jeu, il s’amuse à sa façon, selon ses goûts et intérêts et avec peu de consignes.

À l’opposé, avec un casse-tête, par exemple, l’enfant doit suivre des consignes pour vivre du succès. Il doit mettre chacune des pièces dans le bon encastrement. Pour réussir le casse- tête l’enfant doit avoir de la motricité fine, de l’attention et de la concentration.

Ces acquis peuvent aussi se développer dans des jeux dont lui seul sera l’initiateur. Si vous observez deux enfants du même âge s’exercer à jouer avec des boîtes, l’un peut avoir de l’intérêt à monter et descendre de la boîte et l’autre peut simplement mettre et enlever des objets de la même boîte.

Le plus vieux peut prendre la boîte pour en faire un garage pour ses voitures. Sans modèle de jeu, chacun exploite à sa façon l’objet avec plaisir. L’objet usuel permet à l’enfant de développer sa motricité fine, son attention et sa concentration tout autant qu’un casse -tête. Par son utilisation unique, l’enfant exploite sa créativité et fait des apprentissages à son rythme.

Le jeu ou le jouet acheté a aussi une valeur importante dans le développement de l’enfant. Il lui permet de suivre des règles et consignes pour vivre du succès, il lui propose un modèle qui lui permet de développer des attitudes d’imitation. Mais le fait d’intégrer des objets usuels à votre matériel de jeu déjà en place permettra de faire évoluer le jeu de l’enfant.

Par exemple, enlever les différents jeux de construction dans votre coin bloc et ajouter une quantité importante de boîtes de souliers avec les camions et les voitures. Ce changement apportera une tout autre dimension dans le jeu de l’enfant.

Travailler avec des objets usuels demande à l’éducatrice de faire confiance aux idées d’exploration de l’enfant. Elle doit également prendre le temps d’observer l’enfant et alimenter ses jeux par du matériel peu exploité par le milieu. Prenez le temps de vous demander avant de mettre un objet à la poubelle: comment l’enfant pourrait réinvestir cet objet dans son jeu ? Le simple fait de mettre l’objet interdit à la disposition des enfants vous permettra de voir comment ils ont des idées plein la tête avec presque rien. Vous apprendrez de vos petits. Osez mettre votre créativité au service des enfants, ils y gagneront en stimulation !

Mais attention, la sécurité est de rigueur. Puisque les objets usuels ne sont pas testés par le consommateur, il est parfois difficile d’anticiper la façon dont l’enfant jouera avec le matériel. La présence de l’éducatrice est essentielle pour la sécurité de l’enfant.

Permettez-vous d’expliquer aux parents l’utilisation des objets usuels dans votre espace de jeu. Pour un parent, voir son enfant s’amuser avec des couvercles de pots de bébé, lui confirmera qu’un objet de jeu usuel peut tout aussi bien être éducatif qu’un jouet acheté en autant que son enfant y trouve une utilité bien à LUI avec un adulte pour l’accompagner dans ses découvertes juste pour LUI.