Éveil aux critères de la qualité éducative

FacebookTwitterLinkedInPartager
Print Friendly

Par Julie Lapalme

Le concept de la qualité éducative est sur les lèvres des tous les acteurs du réseau de la petite enfance. En effet, le gouvernement du Québec mise sur la loi 143 pour favoriser le développement global et harmonieux des enfants, ainsi que sur leur réussite éducative. Nous nous entendons tous pour dire que les premières années de vie d’un enfant constituent une période cruciale pour son développement. En effet, le cerveau d’un enfant se développe à une vitesse inimaginable lorsqu’il est tout-petit et est particulièrement réceptif aux stimulations. C’est pourquoi, il est essentiel de tout mettre en œuvre pendant la petite enfance pour s’assurer d’offrir un environnement de qualité afin que les services de garde éducatifs constituent un facteur de protection des enfants et un lieu où ils se développent de façon optimale. Il a été démontré que les enfants évoluant dans un SGEE de qualité sont moins vulnérables et que certains effets bénéfiques pour la santé et le développement des enfants reliés à la fréquentation d’un SGEE de qualité peuvent persister dans le temps.  (Observatoire des tout-petits, Fondation Lucie et André Chagnon, 2018). Ce résultat de recherche nous sert de levier afin de tout mettre en œuvre pour miser sur l’importance de la qualité éducative.

Un service de garde de qualité… qu’est-ce que c’est?

La qualité éducative en SGEE se divise en deux grands axes distincts, soit la qualité structurelle et la qualité des processus. La qualité structurelle se définit comme étant tout ce qui régit les SGEE (Loi, Règlements, structures administratives) : le ratio adulte-enfant, le cadre financier, la formation du personnel, la présence d’un programme éducatif… Tandis que la qualité des processus regroupe des éléments qui influencent directement la vie des enfants au service de garde et elle se décline en quatre dimensions :

  • La qualité de l’interaction entre le personnel éducateur et les enfants;
  • La qualité des expériences vécues par les enfants au service de garde;
  • La qualité de l’aménagement des lieux et du matériel;
  • La qualité de l’interaction entre le personnel éducateur et les parents.

Ici, nous approfondirons les dimensions de la qualité des processus dans le cadre du travail quotidien auprès de la clientèle 0-5 ans, car ce sont les expériences quotidiennes que nous offrons aux enfants qui ont le plus d’influence sur leur développement.

La qualité de l’interaction entre le personnel éducateur et les enfants

« Les spécialistes du domaine de la petite enfance s’entendent pour dire que la composante de la qualité la plus déterminante pour le développement des jeunes enfants est l’interaction du personnel éducateur ou des RSG avec ceux-ci. L’éducatrice, l’éducateur ou la RSG dont les interactions avec les enfants sont de qualité élevée intervient également au regard de l’aménagement des lieux, du matériel de jeu ainsi que des expériences vécues par les enfants au SGEE, à partir d’intentions éducatives adaptées aux enfants de son groupe. Il ou elle est en mesure d’instaurer avec les parents des interactions constructives centrées sur l’enfant et sur son développement. » (Programme éducatif Accueillir la petite enfance, 2019)

Cette dimension de la qualité se subdivise en trois catégories :

  • Le soutien affectif;
  • L’organisation de la vie collective;
  • Le soutien à l’apprentissage.

Voici quelques exemples qui illustrent cette dimension dans un service de garde éducatif de qualité…

Le soutien affectif se manifeste dans un service de garde lorsque l’éducatrice crée un climat positif en ayant une attitude enjouée tout en démontrant une réelle préoccupation aux intérêts et aux besoins des enfants en partageant des activités avec eux et en prenant part à leur discussion. Une attention particulière est portée un langage utilisé en s’adressant aux enfants, l’utilisation de surnom est diminuée pour faire place au prénom de chaque enfant. Elle s’assure de la proximité physique entre elle et les enfants et démontre de l’affection de façon verbale et non verbale tout en ayant des attentes positives. « Dans les groupes ou règne un climat positif élevé, les éducatrices et les enfants éprouvent de l’enthousiasme pour les apprentissages et sont respectueux les uns envers les autres. Les éducatrices et les enfants développent des relations saines et chaleureuses et ils manifestent clairement le plaisir qu’ils ressentent à être ensemble. » (Préscolaire, CLASS, 2018) Le climat dans lequel grandit l’enfant est un facteur influent, puisqu’il a été démontré que les enfants apprennent mieux et développent des compétences socio-émotionnelles dans les environnements sains, exempts d’agressivité.

L’éducatrice se montre sensibleaux émotions des enfants, elle les reconnaît, puis elle offre une écoute et assistance. En observant les enfants, elle est en mesure d’anticiper les difficultés ou les manques de compréhension et même de les prévenir. Elle fournit un soutien individualisé à chaque enfant et elle est attentive au langage verbal et non verbal, ainsi qu’au rythme individuel de chaque petit. L’éducatrice aide avec efficacité et rapidité les enfants. Cette sensibilité est source de sécurité affective pour les enfants. Ces derniers se sentent donc libres de partager leurs idées et sont à l’aise de demander du réconfort et des conseils, ils participent librement et prennent des risques.

L’éducatrice prend en considération le point de vue des enfants, elle démontre de la flexibilité, elle les consulte, accueille et intègre leurs idées et suggestions. Des responsabilités sont confiées aux enfants selon leurs intérêts et habiletés et l’éducatrice les aide à les accomplir. L’autonomie des tout-petits est grandement favorisée en leur offrant des choix et en leur permettant d’initier des activités ou des apprentissages.

L’organisation de la vie en collectivité est favorisée lorsque l’éducatrice planifie chaque moment de la journée de façon à le rendre riche en apprentissages. Le temps accordé aux tâches d’organisation en présence des enfants est réduit.

Elle soutient l’adoption de comportements appropriés et accompagne les enfants dans la résolution de conflits. L’éducatrice formule des attentes précises, cohérentes, constantes et les consignes sont claires. Les règles de vie mise en place au sein du groupe sont adaptées aux enfants; les attentes de l’éducatrice s’adaptent à chacun d’eux en fonction de son niveau de développement. Elle est aussi en mesure de prévoir les difficultés de comportement ou leur escalade, elle diminue efficacement les comportements inappropriés, elle porte attention au positif et elle utilise des indices discrets pour rediriger.

L’éducatrice qui offre un soutien à l’apprentissage observe chaque enfant et interagiten fonction de sa zone proximale de développement. Elle l’aide ainsi à complexifier son jeu et propose des défis appropriés. Elle s’assure que le matériel nécessaire à la réalisation d’une activité soit prêt et accessible. Elle connaît l’activité avant de la proposer et elle explique les étapes, les objectifs ou le thème traité au début d’une activité. Elle alimente l’intérêt des enfants vers l’objet d’apprentissage, attire leur attention sur l’activité en cours et canalise celle-ci sur le sujet d’apprentissage. Elle dialogue avec les enfants,elle favorise les échanges de type aller-retour,décrit leurs stratégies, les écoute, les aide à mettre en œuvre leurs idées, elle offre des réponses pertinentes, elle reformule, elle utilise une grande variété de mots et elle encourage leur participation, leur persévérance, la collaboration et l’autonomie. De plus, elle accompagne les enfants dans la planification de leurs jeux, les aide à préciser leurs intentions, puis fait un retour avec eux. Elle éveille leur intérêtpour la lecture, l’écriture et les mathématiques en utilisant le jeu et des actions de la vie de tous les jours. Elle démontre son engagement et son implication en demeurant disponible aux enfants; elle se déplace, interroge les enfants, améliore la participation des enfants, s’intéresse à leurs jeux. Un éventail d’occasions d’apprentissage est offert aux enfants et une gamme de matériel stimulant et créatif leur est proposée et mis à leur disposition et l’exploration directe est privilégiée.

La qualité des expériences vécues par les enfants

« Le programme éducatif s’applique dès que l’enfant arrive le matin dans son milieu éducatif et tout au long de la journée. Les périodes de jeu, les routines et les transitions forment un tout, chacun de ces moments contribuant au développement des jeunes enfants. La qualité des expériences vécues par les enfants au SGEE se manifeste par un déroulement de la journée adapté au groupe et par la variation et la richesse des expériences qu’ils sont appelés à y vivre. » (Programme éducatif Accueillir la petite enfance, 2019) La qualité des expériences offertes aux enfants doit être respectueuse des intérêts des enfants, de même que de favoriser le développement global des tout-petits.

Cette dimension de la qualité se subdivise en quatre catégories :

  • Un horaire adapté au rythme des jeunes enfants;
  • Les jeux amorcés par les enfants;
  • Les activités proposées;
  • Les routines et des transitions.

Voici quelques exemples qui illustrent cette dimension dans un service de garde éducatif de qualité…

Le déroulement de la journée est modifié avec souplesse en respectant le rythme des enfants. L’horaire quotidien est régulier et flexible. Il permet aux enfants d’avoir des repères dans le temps, mais la durée des activités peut varier en fonction des champs d’intérêt des enfants et de leur rythme.

L’éducatrice permet quotidiennement à l’enfant de s’engager de son propre gré lui laissant le choix de participer ou non à une activité. Les périodes de jeux sont suffisamment longues pour permettre à l’enfant d’évoluer dans son jeu en le complexifiant, ce qui lui permet de gagner en autonomie et d’améliorer ses compétences sociales. L’éducatrice prend soin de proposer des activités ouvertes, privilégiant les intérêts des enfants et pouvant être réalisées de différentes façon par ceux-ci.

Les routines et les transitions sont considérées comme étant des moments de vie qui soutiennent le développement global des enfants et leur autonomie. L’éducatrice est sensible au niveau de développement de chacun des enfants et profite de ces moments pour avoir un contact privilégié avec chacun d’eux. Les routines sont planifiées de façon à ce que leur déroulement soit connu de tous et elle les agrémente de jeux et les rend ludiques.

La qualité de l’aménagement des lieux et le matériel

« Un aménagement des lieux de qualité fait du SGEE un milieu de vie fonctionnel, sécuritaire, convivial et chaleureux. Le matériel mis à la disposition des enfants, adapté à leur niveau de développement dans tous les domaines, qui répond à leurs champs d’intérêts et à leurs besoins, permet de soutenir leurs apprentissages et favorise leur développement global. » (PÉ, 2019)

Cette dimension de la qualité se subdivise en quatre catégories :

  • Un espace de vie confortable et chaleureux;
  • Des lieux et du matériel sains et sécuritaires;
  • La variété, la polyvalence et l’accessibilité;

Un espace de travail adapté aux besoins du personnel.

Voici quelques exemples qui illustrent cette dimension dans un service de garde éducatif de qualité…

Les enfants ont le loisir d’évoluer dans un service de garde où les lieux sont bien aérés et où il y il a un éclairage naturel. L’éducatrice porte attention pour maintenir un niveau de bruit contrôlé. L’aménagement du local est chaleureux et accueillant où un coin douillet et intime y est aménagé afin de permettre à un enfant de se retrouver seul s’il le désire. L’environnement est exempt de surcharge visuelle et les œuvres d’art des enfants sont mises en valeur.

Différentes aires de jeux sont offertes aux enfants et sont regroupés par coin calme ou plus actifs. Les coins sont divisés par des meubles ou des accessoires favorisant ainsi la division naturelle des enfants en sous-groupe et encourageant par le fait même les interactions entre eux. L’aménagement demeure flexible, afin de l’adapter selon les besoins évolutifs des enfants et dans l’optique de permettre le mouvement. Aussi, l’aménagement est réfléchi de façon à favoriser les initiatives et l’autonomie des enfants.

Le matériel de jeu est laissé à la disposition des enfants pour qu’ils puissent le choisir, le manipuler et le ranger. L’éducatrice s’assure que le matériel offert est varié et en quantité suffisante et qu’il soutienne les domaines de développement (physique et moteur, cognitif, langagier et social et affectif) et réponde aux besoins de développement de chaque enfant. L’éducatrice choisit également du matériel polyvalent, se transformant au gré de la créativité des enfants augmentant ainsi leur imagination.

La qualité de l’interaction entre la RSG et les parents

« Dans une perspective écologique du développement humain (Bronfenbrenner, 1979), la qualité de la relation entre le parent et l’éducatrice est de plus en plus souvent évoquée comme indice important de la qualité des services offerts à l’enfant. » (PÉ, 2019) Il est impératif que les interactions entre le personnel éducateur et les parents soient teintées de respects et d’ouverture. Il faut se souvenir que les parents laissent aux éducatrices ce qu’ils ont de plus précieux entre leurs mains. Il est donc primordial de baser cette relation sur la confiance mutuelle qui peut prendre un certain temps à s’installer. Cette confiance se bâtie doucement dès les premiers instants où la famille entre dans le service de garde. « Selon des données de 2009, les enfants qui fréquentent régulièrement un service de garde parce que leurs parents travaillent ou étudient y passent environ 8 heures par jour en moyenne. Les services de garde viennent ainsi compléter la stimulation reçue au sein de la famille. » (Observatoire des tout-petits, Fondation Lucie et André Chagnon, 2018).  Il est donc essentiel de faire en sorte qu’un fort lien de confiance naisse entre le parent et l’éducatrice et qu’un esprit de partenariat s’établisse. La base de la qualité offerte aux parents réside toujours dans la communication et la diversité des moyens utilisés pour rejoindre les différents besoins des familles. Les échanges entre les parents et les éducatrices favorisent la continuité de l’intervention et soutiennent la qualité des services reçus par les tout-petits.

Nous avons tous comme mission d’assurer le bien-être, la santé et la sécurité des enfants en veillant à leur offrir des services éducatifs de qualité. C’est maintenant à vous de jouer et de semer le plaisir d’apprendre aux enfants tout en nourrissant leur curiosité!