Intervention par Danie Massé

FacebookTwitterLinkedInPartager
Print Friendly
Que cachent ces comportements ? Durée
Dans cet atelier, nous présenterons la liste des différents problèmes des petits. Nous aborderons la notion de la diversité d’expressions des besoins. Quels sont les besoins qui peuvent être exprimés par la crise, les coups, le langage ordurier, l’agitation, la passivité ou les pleurs ? 6h
Quand les coups et les cris sont plus rapides que les mots
L’adulte se retrouve parfois démuni lorsque le simple mot « NON » dégénère en une tempête de cris et/ou de coups. Comment amener le tout-petit à développer un certain contrôle face à sa tornade d’émotions et l’outiller afin qu’il apprenne de nouvelles façons d’interagir pour vivre des relations sociales satisfaisantes ?

Dans cet atelier, nous tenterons de mieux comprendre le phénomène de l’agressivité chez l’enfant d’âge préscolaire. Nous aborderons des stratégies éducatives qui sauront sûrement épauler l’adulte confronté aux comportements agressifs et parfois déconcertants de l’enfant.

3h
Laisser-faire ou contrôle, entre les deux mon cœur balance
L’éducatrice est confrontée quotidiennement à un défi de taille : être un guide chaleureux et ferme, dans le respect de la liberté individuelle de l’enfant. Est-il possible d’éviter les confrontations ?

Dans cet atelier, nous découvrirons notre style éducatif, ses fondements et son influence sur l’enfant, aborderons les caractéristiques d’un encadrement efficace et appliqueront les notions à l’aide d’exemples concrets et d’extraits-vidéo.

3h et 6h
Faire face à l’enfant difficile sans perdre la face
« Qui parle d’enfance ne le fait jamais de façon neutre. » dit Claude Halmos. L’intervenante confrontée à l’agressivité ou à l’opposition d’un enfant voit des sentiments remonter de sa propre histoire. Colère, impuissance ou tristesse sont tous des sentiments légitimes qui peuvent nous informer sur notre relation à l’enfant. D’ailleurs, de nombreux pièges guettent l’éducatrice qui fait face à l’enfant qui défie l’autorité. Comment lui permettre d’apprendre à s’affirmer positivement sans se sentir soi-même lésé comme adulte. Nous aborderons donc ces deux pôles soit l’adulte et l’enfant et les mesures à prendre afin de préserver la relation éducative constructive 6h
Socialiser, ça s’apprend
Les enfants compétents socialement se montrent amicaux, coopératifs, sensibles aux autres et sont acceptés et recherchés par leurs pairs. Ils développent une image positive d’eux-mêmes, sont disponibles aux apprentissages, assument des responsabilités. En enseignant et en encourageant les comportements prosociaux et les habiletés de résolution de conflits des enfants, nous prévenons l’apparition des problèmes de violence et d’adaptation sociale, nous controns le rejet social et offrons un antidote au décrochage scolaire. En effet, les recherches démontrent que les adolescents les plus violents affichaient déjà en petite enfance des comportements agressifs et étaient à très haut risque d’échec scolaire.

Dans cette formation, nous aborderons le développement et l’enseignement des habiletés sociales à la base de la résolution de conflits. Nous aborderons les stratégies susceptibles de soutenir l’enfant aux prises avec la colère. Nous nous demanderons quelles sont les habiletés émergentes observables à la pouponnière et revisiterons nos attentes envers les enfants en contexte de groupe.

 6h
Jeu symbolique
Nous observons de plus en plus dans nos milieux des enfants en retrait qui éprouvent aussi des retards de développement. Ces enfants font preuve d’un niveau pauvre de jeu, ils s’amusent en solitaire ou en jeu parallèle. Ils deviennent un élément non désiré du groupe de pairs engagés dans des jeux plus complexes, les jeux symboliques.

Dans cet atelier, nous verrons comment à travers le jeu symbolique, l’éducatrice peut favoriser la création de liens et le désir d’explorer le plaisir de l’amitié. Nous découvrirons comment le jeu symbolique s’avère une source intarissable de stimulation langagière et cognitive. Enfin, nous discuterons des attitudes de respect et d’ouverture qui permettent au jeu de devenir un exutoire affectif, une forme d’expression privilégiée du monde imaginaire et affectif de l’enfant.

3h et 6h