La place du parent dans la relation éducatrice, parent et enfant

FacebookTwitterLinkedInPartager
Print Friendly

Par: Sylvie Garceau, enseignante TÉE

Quelle place laissons-nous au parent dans notre milieu de garde?  C’est la question que se pose Sophie, nouvelle conseillère pédagogique du CPE Mon cœur d’enfant, qui vient tout juste d’ouvrir ses portes.  Elle reconnaît le milieu de garde éducatif comme un milieu de vie pour l’enfant et sa famille.  Elle sait à quel point il est important d’impliquer le parent dans le processus et la mise en place d’une relation significative avec l’enfant. Reconnaître le parent comme un acteur important de la relation éducatrice, parent et enfant est un gage de la réussite de cette concertation favorisant le bien-être de l’enfant et sa famille. (Voir le texte de Sylvie Bourcier: Reconnaitre le parent comme un partenaire compétent)

Sophie tient à convaincre sa nouvelle équipe de travail des avantages d’établir une collaboration et un partenariat avec les familles des enfants de son groupe.  En ce sens, elle fait valoir à ses collègues qu’il est important de reconnaître et valoriser la place du parent comme premier éducateur de l’enfant.  Lors de la première rencontre d’équipe du CPE Mon coeur d’enfant, l’équipe d’éducatrices est amenée à réfléchir sur la mise en place de stratégies concrètes permettant d’impliquer le parent dans le milieu de garde, de l’inclure dans le milieu de vie.

Suite aux discussions de l’équipe, voici quelques suggestions que l’équipe a retenues et qu’elle envisage de mettre en application tout au long de la première année de vie du CPE afin d’offrir une place de choix aux parents.

Permettre aux parents l’accès au local de l’enfant

À l’accueil et au départ, invitez le parent à entrer dans le local de l’enfant pour venir déposer ou chercher l’enfant ainsi que permettre l’accès à ce local même en l’absence de l’éducatrice.  L’accessibilité à cet environnement facilite l’accueil, la transition, l’échange et la communication entre l’enfant, le parent et l’éducatrice.  Ce geste simple donnera au parent l’occasion de voir les réalisations de l’enfant et de questionner son enfant ou l’éducatrice sur les différentes facettes de la vie du milieu de garde.  L’enfant est fier de montrer l’endroit où il fait sa détente, il aime montrer son jouet préféré dans le local ou encore nommer le nom de ses amis sur la photo de groupe.  Cette pratique peut également permettre aux parents d’observer concrètement les attitudes et les interventions de l’éducatrice, pour s’en inspirer comme modèle ou pour valider si le milieu de garde répond bien à ses attentes. (Voir le texte de Lyne Archambault: Les parents sont les premiers inspecteurs du service de garde pour leurs enfants)

Accepter le droit de parole du parent: accueillir ses inquiétudes et ses questionnements

Lors de l’accueil, vous proposez aux parents un questionnaire qu’ils pourront remplir afin de mieux connaître les besoins, les intérêts et les habitudes de l’enfant.  Le parent est le mieux placé pour nous informer des particularités de son enfant.  Lors d’un rencontre, vous pouvez échanger sur les différents sujets, vous en apprendrez assurément plus sur l’enfant et sa famille.  Ce moyen concret vous permet d’établir les premières communications avec le parent.  Par la suite, il est important de rester disponible à la communication et offrir une atmosphère propice aux échanges.  Le parent doit se sentir libre de questionner l’éducatrice sur la vie de l’enfant et se sentir libre de livrer des informations pertinentes afin que l’éducatrice puisse fournir une réponse adéquate aux besoins de l’enfant et de sa famille.  Tout cela dans le but de conserver une cohérence entre le milieu familial et le milieu éducatif.

Impliquer le parent (ou un membre de la famille) dans les diverses activités du milieu

  • Demandez la participation des parents pour l’organisation des activités du milieu (sorties, activités de financement, corvées saisonnières);
  • Invitez le parent à partager un moment avec l’enfant dans le service de garde (déjeuner spécial…);
  • Soulignez la semaine de la famille;
  • Invitez un parent ou un grands-parents à animer une activité avec l’éducatrice dans le groupe de son enfant ou dans le milieu de garde (ex: un parent qui vient faire une petite prestation de son talent ou l’animation d’une histoire);
  • À la St-valentin, invitez le parent à rédiger un mot d’amour ou préparer un déjeuner spécial;
  • Invitez les parents à vivre une activité dans le milieu avec les enfants de votre groupe;
  • L’éducatrice ou le milieu peut organiser de petits événements pour l’enfant et sa famille pour souligner des fêtes (ex: fête de noël);
  • Organisez un petit numéro ou un petit spectacle où vous inviterez le parent à y assister;
  • Demandez aux parents de réaliser avec l’enfant la page de « scrapbook famille » et par la suite l’enfant pourra présenter sa famille à son groupe d’amis;

Donc, l’équipe du CPE Mon coeur d’enfant a fait une rétrospective de ses objectifs et elle conclue que le parent et l’éducatrice doivent démontrer tous deux, une volonté de s’impliquer et de collaborer pour le mieux-être de l’enfant dans son milieu de garde.  Sophie est davantage convaincue de l’importance des bienfaits d’établir des stratégies permettant aux parents de d’avoir une place dans le rayonnement de ce milieu de vie.