Parle moins fort!

FacebookTwitterLinkedInPartager
Print Friendly

Mon enfant de trois ans et demi parle très fort. Que l’on soit à la bibliothèque ou au terrain de jeu, son ton de voix est très élevé. Je lui demande de baisser le ton sans résultat. Je n’ose pas l’amener au cinéma. Que faire?

Il est très difficile pour un petit de moduler sa voix alors qu’il éprouve encore de la difficulté à contrôler ses gestes. De plus, il ne sait peut-être pas ce que signifie concrètement parler tout doux ou parler à voix basse. L’utilisation d’images l’aidera à saisir les nuances de votre demande. «Tu peux rugir comme un lion quand tu joues dehors.» «Au cinéma, tu parles tout doux, tu ne fais pas plus de bruit qu’une petite souris.» Pour assimiler une règle, l’enfant doit la pratiquer. Exercez-vous ensemble à parler comme une petite souris lors d’une courte visite à la bibliothèque ou lorsque vous allez chercher un jouet dans la chambre du bébé endormi. Pratiquez la modulation de la voix en chantant ensemble doucement puis à voix haute et enfin à voix basse. Faites-lui remarquer qu’il a su baisser sa voix, qu’il est capable. Félicitez-le. «Tu as réussi à parler tout bas. Tu as bien compris la règle. Tu t’améliores. Tu sais toi comment baisser le son de ta voix.»

L’enfant doit comprendre qu’il est le maître de son corps, de sa voix. Que c’est lui qui peut d’abord décider de parler fort puis de baisser le ton. L’autorégulation s’apprend d’abord en prenant conscience que l’on est responsable de ses gestes. «Regarde, tu parles fort durant le film. Les gens se retournent et disent chut. Tu les déranges, ils n’entendent pas ce qui se passe dans le film.» L’enfant doit apprendre qu’il fait des choix et qu’il doit vivre les conséquences de ses choix. «Si tu parles tout bas, on pourra rester à regarder des livres et tu pourras en choisir. Si ta voix forte dérange les autres personnes qui lisent, on devra entrer à la maison.»

S’il contrevient à la règle, rappelez-la lui et exécutez la conséquence. Demeurez empathique en lui disant que vous comprenez que c’est difficile mais nécessaire. Si malgré vos efforts, vous constatez que votre enfant parle toujours fort, et que ça vous inquiète, consultez un spécialiste. Il souffre peut-être d’un problème d’audition.

Soyez rassuré même si votre enfant parle fort, il apprendra peu à peu à parler doucement. Surtout si vous continuez de lui offrir un modèle positif à imiter et que vous l’encouragez à continuer ses efforts.