Rencontre avec des parents d’un enfant à problèmes

FacebookTwitterLinkedInPartager
Print Friendly

Je dois rencontrer un parent pour lui parler des difficultés persistantes de son enfant dans le milieu de garde. J’aimerais savoir comment m’y prendre, comment préparer la rencontre.

Le parent doit avoir été sensibilisé à la difficulté vécue par son enfant avant la rencontre formelle « Mathieu a de la difficulté à partager et à demander les jouets. Il frappe ses amis pour obtenir ce qu’il veut. Je tente de lui apprendre ces temps-ci et je vous en redonne des nouvelles ».

Il est très important de procéder à une observation systématique des comportements de l’enfant afin de dresser un portrait complet de l’enfant. Vous devez parler de faits concrets pour illustrer autant les forces, les progrès de l’enfant que les éléments qui posent problème. L’observation doit donc être faite dans tous les moments de vie de l’enfant et décrire ce qui se passe avant l’émission du comportement perturbateur, la nature du comportement (sa fréquence, sa durée, son intensité) ainsi que ce qui survient après le comportement.

Enfin vous devez prendre un rendez-vous avec le parent. Prévoyez environ 1 heure durant laquelle, vous pourrez être totalement disponible aux échanges entre adultes.

Voici les étapes de l’entrevue formelle :

  1. Accueillir les parents en parlant d’un sujet neutre.
  2. Communiquer le but de la rencontre. Les objectifs sommaires ont déjà été nommés lors des échanges verbaux relatifs au rendez-vous fixé pour la rencontre formelle. Les objectifs généralement identifiés sont :
    a) partager nos perceptions des besoins de l’enfant. On ne parle pas de difficultés mais bien de besoins.
    b) s’entendre sur des moyens concrets d’y répondre.
  3. Insister sur le partenariat et valoriser la présence des parents qui témoigne de ce désir de concertation.
  4. Nommer les forces de l’enfant en terme de comportements observables.
  5. Nommer les progrès observés et les éléments à développer davantage.
  6. Nommer les points à travailler en terme de comportements observables.
  7. Valider le portrait de l’enfant ainsi décrit. Les parents partagent-ils cette perception ? Ont-ils observé des éléments similaires à la maison ? Le partage d’une même perception est à la base de la collaboration. Vous vérifiez ainsi leur compréhension et allez chercher leurs réactions. Les parents émettent parfois des hypothèses pour expliquer les comportements de leur enfant. Vous pouvez alors échanger à ce sujet.
  8. Communiquer aux parents les stratégies d’intervention déjà appliquées et les informer des réactions de l’enfant.
  9. Inviter les parents à parler des stratégies éducatives utilisées à la maison (souvent ici les parents parlent des moments plus difficiles et cherchent des solutions auprès de vous). Valoriser les compétences parentales et le travail d’équipe en nommant les stratégies appliquées dans les deux milieux.
  10. Émettre des solutions concrètes applicables à court terme face aux comportements de l’enfant. Inviter les parents à s’exprimer sur ce que vous leur proposez.
  11. S’entendre sur les modes de communication à adopter pour le suivi.
  12. Planifier une rencontre de suivi pour faire le point sur l’évolution de l’enfant et évaluer les stratégies employées (se donner un minimum d’un mois pour l’observation).
  13. Remercier les parents de leur collaboration et réaffirmer votre confiance dans le travail d’équipe garderie/ maison et dans le potentiel de l’enfant.

L’écoute, le respect et le non-jugement sont essentiels au partenariat. N’oubliez pas qu’il est difficile pour le parent d’entendre parler de son enfant en difficulté. Le parent est sensible aux malaises de son enfant. En parlant de vos inquiétudes vous agissez en professionnelle. Le parent réagit à vos paroles à son rythme. Vous n’êtes pas là pour le convaincre mais bien lui transmettre vos observations de son enfant dans un objectif de son développement optimal et harmonieux.