Je t’aime, tu m’aimes, il m’aime

FacebookTwitterLinkedInPartager

Comment exploiter des activités sur l’amour à la ST-VALENTIN ?

La ST-VALENTIN est une journée particulière pour souligner l’amour que nous ressentons pour les gens qui nous entourent. Nous pouvons exprimer notre amour à ceux que l’on aime par des mots, des gestes, des regards tendres, un cadeau, une attention particulière ou encore en se réservant du temps de plaisir. Nous témoignons notre amour au quotidien mais désirons l’exprimer de façon particulière à la St-Valentin.

Pour les enfants, cette fête n’a pas de sens sans la présence de l’adulte. Mais comment le faire lorsque nous avons des petits et des grands? Il est certain que pour le petit de 18 mois et le grand de 4 ans les attentes ne doivent pas être les mêmes. Le bébé découvre l’amour à travers les soins quotidiens, la réponse à ses besoins de base et la qualité de la relation que l’adulte établit avec lui. Quand à l’enfant de 2 ans à 6-7ans, l’amitié se construit à travers les intérêts de jeu et le plaisir partagé avec l’autre.

Pour le bébé, le trottineur ou le grand de 3-4 ans, l’essentiel demeure dans l’élan chaleureux et significatif que l’adulte à su bâtir avec les sourires, les câlins, les encouragements et la réconciliation. Il se sent aimé, il se sent aimable ce qui développe chez lui son estime de soi. Vos petits gestes quotidiens qui font grandir tous et chacun, pourquoi ne pas les mettre en valeur pour la St- Valentin !!!

Voici des suggestions pour dire à vos valentins et valentines combien vous vous aimez.

Les routines de la ST-VALENTIN :

  • Pendant cette semaine, aménagez vos lieux de repas et de collations avec des objets en lien avec la fête de l’amour : napperons avec des cœurs, verres décorés de cœurs, chandelles en cœur, de la musique sur l’amour, portez un tabler représentant la fête.
  • Offrez aux enfants des cartes de ST-Valentin pour faire patienter lors du dîner.
  • Disposez la nourriture dans une assiette en cœur pour le 14 février.
  • Demandez aux enfants de porter un vêtement rouge pour l’occasion.
  • Utilisez un savon en forme de cœur pour se laver les mains.
  • Permettez à chacun d’apporter un objet de la maison de couleur rouge pour combler le moment d’attente de l’habillage.
  • Offrez des aliments de couleur rouge, en forme de coeur ou une petite surprise pour la collation ou le dîner du 14 février. (Jello, fraises, gâteau en forme de cœur pour dessert, une fondue au chocolat. Etc)


Les activités ST-VALENTIN :

  • Favorisez les contacts entre enfants, les plus grands aident les plus petits pour réaliser une activité.
  • Le jeu de l’âme sœur : des cœurs de différentes couleurs sur petits cartons, coupez le cœur en deux. Distribuez une moitié à chaque enfant. Sur le rythme de la musique, les enfants échangent leur moitié avec les autres, lorsque la musique arrête, il faut trouver notre âme sœur pour reconstituer notre cœur.
  • Fabriquez un jeu de mémoire avec différentes formes de cœur dans des couvercles de jus congelé.
  • Jeu de mémoire avec les photos des enfants du groupe (mettre deux photos dans le jeu par enfant.)
  • Disposez des aimants sur le frigo ou dans une plaque de biscuits en lien avec la St-Valentin.
  • Faites un dé avec une boîte de carton, placer un cœur sur une face du dé Demandez aux enfants de tourner le dé, lorsque celui-ci tombe sur le cœur il faut développer un cadeau. À l’intérieur de la boîte il peut y avoir un petit cadeau pour tous les enfants.
  • Dressez un drap au mur avec un décor de la St-Valentin.( simplement avoir fait des cœurs en peinture) Profitez de cette toile de fond pour prendre les enfants en photos. La photo peut-être mise dans un cadre décoratif et donnée aux parents.
  • Faites un parcours de la St-Valentin, à l’intérieur du parcours les enfants doivent ramasser des cœurs pour ensuite faire un grand collectif.
  • Mettez du rouge à lèvre aux enfants et invitez-les à donner des becs sur une feuille ou dans un miroir.
  • Jouez au cœur à tout, un peu comme le petit cochon. Je dépose un objet symbolisant de la St-Valentin derrière un ami. il doit courir pour attraper l’enfant qui lui a déposé l’objet.
  • Faites des jeux de Kim avec des objets de la fête. Faites observer les objets par les enfants, recouvrez-les avec une couverture et enlevez un objet. Demandez quel est l’objet disparu. Vous pouvez demander à un enfant d’aller choisir l’objet à enlever.
  • Suspendez un drap au plafond dont vous avez découpés des formes de cœurs de différentes grosseurs. Les enfants peuvent jouer à lancer des balles en mousse dans les cœurs. Votre drap peut également servir de division psychologique.
  • Faites des biscuits en forme de coeurs avec les enfants qui pourront- être servis à la collation.
  • Faites des empreintes avec une pomme de terre enduite de peinture.

Les idées proposées favorisent chez les enfants la prise de contacts et elles permettent à chacun d’observer et d’utiliser des objets en lien avec l’amour. Mais aussi valorise des petits gestes souvent peu remarqués mais tellement importants pour le ¨grandir¨ de l’enfant. Profitez de cette fête dans le plaisir avec votre petite marmaille.

Bonne St-Valentin à toutes les valentines et tous les valentins !!!

Comment pouvons-nous permettre au tout-petit de bouger tout en étant adapté au multiâge?

Comment pouvons-nous concilier l’ensemble des besoins d’un groupe de poupon, trottineurs, bambins. ?

Le mouvement est pour le jeune enfant essentiel pour se développer adéquatement. Plus nous lui permettons de s’exercer, de bouger, de manipuler, d’explorer avec son corps, mieux le tout-petit connaît et contrôle son environnement. En multiâge, il est important d’avoir du matériel polyvalent en offrant autant au petit qu’au plus vieux de vivre une motricité adaptée à ses besoins. Le matériel doit être sécuritaire et permettre plusieurs possibilités d’expérimentation. L’accompagnement de l’adulte dans ce type de jeux ne peut que suggérer des façons de jouer et ouvrir sur d’autres idées provenant des enfants.

Matériel

  • Foulards de différentes grandeurs et textures;
  • Grandes couvertures;
  • Mouchoirs

Utilisation

Foulards
Utilisés pour tous les âges en autant qu’ils sont légers et un peu transparents, ce qui permet plus de mouvements dans les airs.

  • Faites effectuer des mouvements au rythme de la musique
  • Lancez le foulard et assoyez-vous avant qu’il retombe
  • Déposez-le sur la tête et souffler,
  • Regardez au travers
  • Utilisez-le comme cape et courez
  • Mettez-le dans votre pantalon en arrière – comme une queue sauvez-vous pour ne pas vous faire enlever la queue
  • Un jeu de miroir – suivez le mouvement de l’autre avec un foulard
  • Jouezà mettre son nez, son soude, pied, etc. sur le foulard.
  • Faites des jeux de langage avec les imprimés du foulard. Par exemple, jouer à se déplacer vers un foulard et puis vers un autre («tout le monde sur le foulard avec les fleurs», «le foulard avec l’ourson», etc.)

Grandes couvertures

  • Utilisez-la comme le parachute en mouvement libre ou pour se coucher en dessous
  • Mettez-la sur la corde à linge pour jouer a passer dessous
  • Faites une cabane pour raconter une histoire
  • Faites un cadeau, chacun s’enveloppe dans une petite partie de la couverture
  • Cachez des objets en dessous de la couverture et devinez en manipulant sur le dessus de quoi il s’agit
  • Cachez un ami et amusez-vous à déviner qui est caché
  • Jouez au bâteau, faites semblant que la couverture est un bateau
  • Faites des ronds découpés dans la couverture et suspendez-la sur la corde à linge. Lancer un ballon dans les trous, un peu comme un jeu de poches géant.

Mouchoirs

  • Faites un jeu de course de mouchoirs en soufflant avec une paille
  • Mettez-le sur notre visage et le faire soulever en soufflant.
  • Mettez-le sur différentes parties de notre corps.
  • Inviter les enfants à se déplacer à deux avec chacun un morceau de mouchoir dans leurs mains et puis il le déposent un endroit spécifique.
  • Suspendez-le et soufflez sur le mouchoir pour le faire voler

Objectifs

  • Développer la motricité fine et globale
  • Développer la coopération
  • Développer la possibilité de se relaxer par les exercices qui permettent de souffler
  • Développer la tolérance à la proximité physique
  • Développer l’aspect cognitif
  • Développer l’organisation spatiale
  • Développer l’organisation temporelle et le sens du rythme
  • Développer la coopération
  • Permet l’activité multiâge

Une présence rassurante, antidote au stress !

Une présence rassurante, antidote au stress !

La proximité physique, moyen pour réduire le stress chez l’enfant.

La vie en milieu de garde est sans contredit un lieu ou l’enfant apprend à vivre le quotidien en groupe tout en faisant des apprentissages, des contacts avec les autres dans le respect et le plaisir. Il est également exposé à gérer ses frustrations, ses interdits, à suivre des consignes et une structure imposées par son éducatrice. Dans ce contexte de groupe, l’enfant est exposé à des tensions et ce, plusieurs heures par jour. L’environnement physique est une source de stress importante, dont nous avons parlé dans le texte précédent. Quand le groupe d’enfants devient une source de stress : Les sources de stress dans l’environnement).

L’environnement humain, la présence et la disponibilité de l’éducatrice peut aussi être un facteur stressant chez l’enfant. Les interventions utilisées, la programmation des activités, l’approche de l’éducatrice, le temps accordé à chacun des enfants ainsi que les attitudes de l’adulte en présence sont des façons de rassurer l’enfant en lui permettant de grandir en harmonie avec son milieu de vie.

Annette, éducatrice des 3 ans a su mettre en place des moyens pour réduire le stress dans son groupe de petites Tornades. En effet, cette année, Annette a observé chez ses amis(es) beaucoup de stress qui se manifestait par différents comportements. Difficulté de garder l’attention, des cris et des pleurs devant un défi trop grand, demandes constantes des enfants à être accompagné de l’adulte, des enfants qui n’arrivent pas à faire leur place au sein du groupe. Une cacophonie constante qui nuit au plein épanouissement des enfants.

Annette a travaillé dans un premier temps ses consignes. Par exemple, nommer clairement ses attentes, aviser le groupe de la prochaine activité quelques minutes à l’avance. Tout en prenant le temps d’informer personnellement avant les autres l’enfant plus insécure face aux changements. De cette façon, elle évite qu’il se désorganise et stress le groupe.

Maintenant, ses interventions ne se font plus à distance. Par exemple, elle reprend un comportement inacceptable à proximité de l’enfant. Ce qui évite qu’il soit étiqueté par le groupe et par le fait même elle protège son intégrité. De plus, de cette façon elle permet aux autres enfants de garder leur concentration au jeu. Par contre, elle trouve pertinent de nommer devant le groupe les actions des enfants qui peuvent être une source de danger. Intervenir pour la sécurité est important de le faire à distance afin de sensibiliser le groupe. Également, féliciter et encourager les bons coups d’un enfant influence à reproduire le modèle et permet de mettre en valeur les compétences attendues.

Sa programmation des activités est plus adaptée au groupe, elle demande davantage la participation des enfants dans la préparation et la mise en place de ses idées. Les activités sont plus ouvertes, ce qui permet à chacun de relever des défis à sa mesure.

Annette, prend un moment dans la journée pour être seul avec l’enfant qu’elle appelle PETITS DÉLICES À PARTAGER. Ce temps, qu’elle prend avec l’enfant est planifié dans l’horaire. Cette intimité est respectée de tous, sachant très bien que leur tour viendra.

Annette s’implique de plus en plus dans les jeux des enfants tout en restant un adulte, elle s’intéresse et pose des questions ouvertes. Elle constate qu’elle prend beaucoup plus de temps à partager le plaisir de l’enfant, sa simple présence rassure et diminue les tensions au sein du groupe.

Le sens de l’humour réduit le stress et permet de dédramatiser. Annette n’hésite pas à faire rire, à changer l’usage, puis l’appellation des objets avec eux et imaginer des associations rigolotes. Ainsi, les petites Tornades peuvent devenir ses « Tornicotis Tornicotas … » ce qui provoque le rire chez ses amis(es).

Annette voit dans les changements apportés, des visages moins tendus, des enfants mieux intégrés, de l’autonomie pour résoudre des conflits mais surtout des rires et du plaisir qui rassurent une éducatrice.

Josée Lespérance
Enseignante en TEE