Les arts plastiques bien plus que du bricolage!

FacebookTwitterLinkedInPartager
Liette Parent, Bac. Enseignement des arts visuels
Novembre 2011

www.avecl’enfant.com

LietteParent

Saviez-vous quand faisant  vivre des expériences créatrices à l’enfant, vous développez chez lui bien plus que sa créativité.

Il est prouvé que les arts plastiques favorisent le développement global de l’enfant: cognitif, psychomoteur, affectif, langagier et social? En plus de stimuler ses facultés d’attention et de concentration. En faisant des activités créatrices avec l’enfant vous toucherez à plusieurs dimensions de son développement, en voici quelques exemples :

LA DIMENSION COGNITIVE

En manipulant plusieurs matériaux, en transformant la matière et en touchant à différentes textures lors de ses  activités en arts plastiques, l’enfant développe ses sens, acquiert  des connaissances et des habiletés nouvelles. C’est une façon pour lui de découvrir le monde qui l’entoure. C’est pour cette raison que le personnel éducateur qui œuvre auprès des enfants a le devoir de présenter des activités créatrices, diversifiées et enrichissantes. Les activités proposées doivent susciter des questionnements, des réflexions chez l’enfant et stimuler son imagination, afin de développer chez lui le sens de la découverte et de la débrouillardise.

LA DIMENSION PHYSIQUE ET MOTRICE

En manipulant divers outils : pinceaux, spatules, ciseaux etc., en laissant des traces dans la matière, en dessinant des formes fermées par exemple,  l’enfant apprend ainsi à contrôler ses gestes à développer sa motricité fine. Les arts plastiques favorisent également le développement des habiletés motrices tel que :  le rythme, la coordination. De plus, chez certains enfants, ces activités pourraient aller même jusqu’à libérer certaines tensions.

LA DIMENSION LANGAGIÈRE

Très souvent, les enfants accompagnent leur dessin de narration. Le dessin peut devenir un bon élément déclencheur, afin d’inciter l’enfant à s’exprimer davantage.  Encouragez le à raconter ce qu’il a dessiné, aidez-le à trouver les bons mots, car c’est aussi une belle occasion pour lui d’enrichir son vocabulaire.  Et  finalement, intéressez-vous à ce qu’il raconte, il se sentira compris et écouté, c’est bon pour pour son estime de soi.

LA DIMENSION AFFECTIVE

Saviez-vous que la pratique du dessin chez le jeune enfant est étroitement liée à cette dimension. Par exemple, chez l’enfant de 3-4 ans le choix des couleurs est purement émotif et reflète son affectivité. L’enfant spontanément aime les couleurs et il peut dessiner une vache rouge tout simplement parce qu’il affectionne cette couleur (C’est une couleur qui le fait vibrer). Et de plus, saviez-vous que chez l’enfant de 4 à 6 ans la représentation d’un objet ou d’un personnage est souvent en corrélation avec la valeur émotive que l’enfant lui donne. Il dessine en gros ce qui est important pour lui,  par exemple les gens qu’ils affectionnent : papa, maman etc. On dit souvent qu’une image vaut mille mots, soyez attentifs aux images que produisent votre enfant, cela peut vous donner de bons indices sur ce qu’ils ressent, mais attention aux interprétations un peu trop hâtives, car ce n’est pas parce qu’il fait un dessin tout en noir qu’il est automatiquement triste ou déprimé,  il faut mettre celui-ci dans un contexte, vérifier d’autres facteurs de son environnement avant d’en tirer conclusion.

LA DIMENSION SOCIALE ET MORALE
Les arts plastiques offrent aussi à l’enfant l’occasion d’apprendre à entrer en relation avec d’autres, à exprimer et à contrôler ses émotions. Dans les activités d’arts plastiques, il est souvent appelé à partager des matériaux, c’est une belle occasion pour lui d’apprendre :  les notions de partage et de respect. (Attendre son tour, sans trop s’impatienter…) L’enfant peut également  apprendre de ses pairs et échanger de bonnes idées avec les autres. Par exemple, lors d’une activité de sculpture, Jérémie se décourage, il se fâche parce qu’il n’arrive pas à faire tenir ses deux morceaux ensemble (Les activités en trois dimensions posent souvent ce type de défi) Encouragez-le à aller voir un ami qui a réussi son collage  «Allez va demander à Émile comment il a fait?» pour ce dernier c’est aussi l’estime de soi qui sera encouragé.

Je vous encourage, donc à faire des activités créatrices avec l’enfant dès son jeune âge et à promouvoir dans votre milieu de garde des activités stimulantes autre que de simple bricolage à partir d’un modèle ou de photocopie. Le but, pour vous, n’est pas de leur montrer que vous êtes capable de faire des chefs-d’œuvres, mais plutôt de leur transmettre le goût d’explorer, de transformer et d’apprendre. Dernier conseil, amusez-vous autant que l’enfant, prenez plaisir à faire ce type d’activité, ne vous mettez pas trop de pression. Et dites-vous que pour lui comme pour vous les habiletés techniques viendront avec l’expérience et la pratique.

 

Et finalement,  je vous laisse sur cette réflexion :  «Tous les enfants sont des artistes. Le problème, c’est de le rester une fois adulte.» (auteur inconnu)

 

Liette Parent (Bac. Enseignement des arts visuels)

Spécialiste en arts plastiques. Je possède de nombreuses années d’expérience dans ce domaine (De la petite enfance à l’âge adulte…). J’offre des formations/ateliers qui s’adressent aux éducateurs(trices) de la petite enfance et aux parents qui sont soucieux de proposer des activités créatrices de qualité qui stimuleront le développement de l’enfant, voici quelques une de mes formations :

  1. «Les arts plastiques un jeu d’enfant: transformer, explorer, découvrir… »
  2. « L’évolution des stades graphiques chez l’enfant»

Voici mes coordonnées :

www.petiteecoledesarts.com (Voir dans la section perfectionnement, pour la description complète de mes formations)

819-205-0654   liette@petiteeecoledesarts.com