À toutes les « Manon », semeuses de joies

Depuis près de 40 ans, je côtoie des éducatrices comme